· 

Le baume à lèvres naturel

S.O.S. lèvres gercées : Comment choisir un baume à lèvres naturel et efficace pour les enfants (et nous-mêmes) ?


A l’approche de l’hiver, nos lèvres et celles de nos enfants sont mises à rude épreuve. On court alors chercher un baume hydratant pour les réparer. Autant en choisir un qui allie simplicité et naturel, surtout pour les tout-petits !

Qu’y a-t-il dans un baume ?

Le baume à lèvres est (normalement) constitué d’un mélange d’huiles et beurres végétaux comme le beurre de karité ou de cacao, l’huile de coco, de jojoba, de calendula, de ricin… et d’une cire animale comme la cire d’abeille ou végétale comme la cire de carnauba, candelilla ou autre, qui permet d’épaissir le mélange.

 

Ces matières végétales sont utilisées pour leurs propriétés nourrissantes, apaisantes, cicatrisantes et réparatrices et font des merveilles sur notre peau.

Les gestes à éviter

Que celui ou celle qui n’a jamais fait ceci jette la première pierre :-)

  1. Passer la langue sur les lèvres pour les humidifier. Ce geste déshydrate davantage les lèvres.
  2. Arracher les petites peaux mortes avec ses dents. Il est possible d’exfolier les lèvres tout doucement avec un peu de sucre et de l’huile d’olive. A refaire plusieurs fois dans la journée si nécessaire.
  3. Oublier de bien refermer le bouchon du stick avant de le remettre dans votre sac ou votre poche. Çà vous est déjà arrivé de retrouver le stick sans bouchon au fond de votre sac au milieu des pièces de monnaie ? Pas terrible pour l’hygiène !
  4. Plonger votre doigt non lavé dans le petit pot de baume. Inutile de préciser le nombre de germes qui sont en permanence sur nos mains.
  5. Appliquer des crèmes visage sur les lèvres (et en particulier sur celles des enfants) car leurs parfums sont trop facilement absorbables par les lèvres.

 

Baume naturel vs baume synthétique

Un baume à lèvres naturel est très simple à réaliser et, comme nous l’avons vu, est/devrait être composé de très peu d’ingrédients.

Pourtant, on peut voir des étiquettes kilométriques sur certains baumes à lèvres : j’ai compté pas moins de 27 ingrédients sur certaines marques très connues.

En outre, certains composés indésirables sont toujours présents ... 

Les composés indésirables (encore!)

Il vaut mieux être vigilant lorsque l'on choisit ses cosmétiques, et en particulier ceux de nos enfants. Parmi les ingrédients indésirables, voici ceux que l'on retrouve le plus souvent dans les baumes:

  • Les filtres anti-uv ( ethylhexyl methoxycinnamate, titanium dioxide...)
  • Les anti-oxydants (BHT, BHA...)
  • Les parabens (propylparaben...)
  • Les huiles minérales et hydrocarbure de synthèse provenant du pétrole comme la paraffine (paraffinum liquidum) , le petrolatum, la cera microcristallina, la vaseline, les cires synthétiques (synthetic wax), le polybutene , le polyethylene etc. 

Notez que les huiles minérales sont interdites dans les produits alimentaires mais autorisées dans les cosmétiques.  Cherchez l'erreur dans un produit qui peut être ingéré...

 

Et pour nos enfants ? Du parfum gourmand !

Hélas, les baumes à lèvres « spécial enfants » ne sont pas épargnés par les ingrédients 'méchants'. En plus des composés ci-dessus, les allergènes provenant des huiles essentielles et parfums synthétiques utilisés dans le produit comme le limonene, linalool, citral, geraniol ne sont pas innocents. On peut se demander s’il est vraiment nécessaire de mettre du parfum dans un baume à lèvres ? La plupart du temps, celui-ci est utilisé pour masquer l’odeur des autres ingrédients..à nos risques et périls !

 

 

La reine des neiges

Surfant sur la vague de leurs succès commerciaux, certaines marques n’hésitent pas à fabriquer des produits cosmétiques à l’effigie des héros de nos enfants. J’ai déjà parlé des produits de maquillage pour fillettes dans un autre article et le baume à lèvres n’est malheureusement pas épargné.

Alors, comment choisir?

  1. Lisez les étiquettes. Cela vaut pour les produits achetés en pharmacie également. Vous pouvez repérer les composés toxiques via des  blogs comme La vérite sur les cosmétiques par exemple ou Sauvons notre peau.
  2. Privilégiez les formules simples aux étiquettes courtes ainsi que les produits naturels et bio.
  3. Ne vous fiez pas aux slogans. Attention aux fameux « sans » : sans paraben  ne veut pas dire sans AUTRES substances indésirables!
  4. Fabriquez-le vous-même si vous en avez envie. Vous maîtrisez ainsi le contenu de votre produit. Si vous n’avez pas envie de vous lancer tout(e) seul(e), les ateliers cosmétiques sont là pour ça !

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!


Écrire commentaire

Commentaires: 0